Hatem Bettahar : Assistant Professor tué par la police de Ben Ali

photo_hatem_2008.jpeg

Hatem BETTAHAR, PhD
Assistant Professor, HDR
Department of Computer Science
University of Technology at Compiègne, FRANCE
Address: Centre de Recherche de Royallieu , GI
BP. 20529, 60205 COMPIEGNE cedex FRANCE
Phone: +3 44 23 79 85
Fax : +3 44 23 44 77
Member of the RO team (Algorithms for Networking and Optimization) at the Heudiasyc lab. (UMR-CNRS 5699) in the UTC (University of Tchnology at Compiègne), France.

 

 

Un riverain, professeur à l’université technologique de Compiègne(Oise), a prévenu Rue89 ce mercredi après-midi qu’un de ses collègues avait été tué, dans la matinée, lors d’une émeute en Tunisie.

Joint par Rue89, le président de l’université Pierre Charreyron confirme qu’il s’agit deHatem Bettahar, professeur d’informatique âgé de 38 ans, père d’une fillette en bas âge, dont la femme est enceinte. Il était en congé chez sa mère à Douz, dans le sud.

Ses collègues – dont son frère, que Rue89 n’a pu joindre – ont décidé de diffuser la vidéo suivante, où ils le reconnaissent agoniser. (Voir la vidéo, attention, images choquantes).

 

Riad Ben Oun, électricien, aurait également été tué lors des violences, pour la première fois connues par cette ville de 30 000 habitants, située à 550 km au sud de Tunis.

Selon un témoin cité par l’AFP, « entre quatre et cinq autres habitants ont été blessés, dont certains grièvement ». La police aurait d’abord dispersé les manifestants – rassemblés ce mercredi matin au siège de la sous-préfecture – avec des gaz lacrymogènes, puis aurait tiré sur eux à balles réelles.

Première victime franco-tunisienne

Hatem Bettahar serait la première victime franco-tunisienne depuis le début du mouvement social de Sidi Bouzid. Il enseignait régulièrement en Tunisie à la faculté des sciences de Gabès, l’ISG de Gabès. A l’université technologique de Compiègne, il était maître assistant en génie informatique. Il appartenait à une unité de recherche du CNRS.

« [Bettahar] serait franco-tunisien et nous poursuivons les recherches pour confirmer ce fait et sa mort », a annoncé ce jeudi matin le ministère des Affaires étrangères. « Il était en Tunisie dans le cadre d’un échange universitaire avec un établissement d’enseignement à Gabès. »

Un de ses collègues tunisien raconte sur son blog que l’enseignant a été abattu alors qu’il sortait d’une librairie de Douz.

Lui et son frère – professeur de génie mécanique dans la même université de Compiègne – ont fait construire des maisons tout à côté de l’université.

« Ce sont des intellectuels, ce sont vraiment des gens bien. Son frère est désespéré, il s’apprête à partir pour la Tunisie et toute la communauté de l’université est effondrée », a déclaré à Rue89 la directrice du département dans lequel enseignait la victime.

Pour les amis de la famille, c’est « un Français qui a été assassiné ». Dès jeudi, ils vont s’organiser pour démentir les accusations de terrorisme lancées par le pouvoir tunisien à l’encontre de ceux qui sont tombés sous les balles. Ils fustigent l’initiative de Michèle Alliot-Marie de collaborer avec les services de police tunisien.

Un conseil d’administration prévu de longue date se tiendra jeudi à l’université de Compiègne. Il sera question de la Tunisie.

 

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Hatem Bettahar : Assistant Professor tué par la police de Ben Ali »

  1. Allahou akbar/Allahou akbar/ Allahou akbar
    Enchallah dammek el ghali ma yemchich khsara,
    rabbi yarhmek ya hatem,
    Rabbi yetwalla edhalimine

  2. Allah akbar alah yarhmak ya hatem je le connais de très prés il était mon prof il était trés sympa ,gentil , je ne trouve pa

  3. Allah akbar alah yarhmak ya hatem je le connais de très prés il était mon prof il était trés sympa ,gentil , je ne trouve pas les mots enfin enchala le paradis amine

  4. allahou akbar allahou akbar allahou akbar allah yarhmak ya aghi hatem inchallah yaati assabar li oummek alhanouna oi keffett 3ailatik

  5. le message du pouvoir tunisien est clair : on ne veut plus revoir en Tunisie ceux qui ont immigré , ceux qui ont pris le soin de revenir au bled.
    Hatem on t’as laissé lâchement agoniser sans que les secours interviennent !! c’est trop pusillanime, crétin….
    ça me révolte

  6. ina lilah wa ina ilayhi radji3oun
    je suis algerien et je suis de tout coeur avec les tunisien qui veulent écrire une nouvelle page de leur histoire

  7. Une lourde et douloureuse perte qui s’ajoute à la liste des massacrés par les mercenaires enragés de la clique mafieuse Ben Ali Trabelsi. Le Gouvernement français de Sarkozy Fillon et AILLOT MARIE est completement responsable des tueries car il soutient totalement depuis toujours cette dictature totalitaire et barbare en osant la légitimer comme  » démocratique » ! C se moquer du monde! Le regime français qui se moque ouvertement et avec cynisme des volontés du peuple n’est lui même PLUS UNE DEMOCRATIE ! Mais le pouvoir d’une petite minorité de milliardaires PILLANT pour accroitre leurs marchés et leurs ressources tous les acquis sociaux depuis 1945. Le regime français est une OLIGARCHIE POURRIE A RENVERSER. La TUNISIE est un camp de concentration pour son peuple. IL FAUT MANIFESTER PARTOUT AVEC LES ASSOS, LES PARTIS DISPO, LES SYNDICATS DISPO, DEVANT LES AMBASSADES ET CONSULATS DE TUNISIE EN FRANCE ET DANS TOUTE L’EUROPE. IL FAUT EXIGER DES REUNIONS A MARSEILLE, PARIS ET AILLEURS POUR ORGANISER CES MANIFS AVEC OCCUPATION ET FAIRE CA DANS TOUTE L’EUROPË !!

  8. Le message est le suivant: je chie sur vous tunisiens. Vous sortez manifester?…..de moi, vous n’aurez qu’une balle entre les deux yeux. Je suis le macaque dominant. si je ne vous baise pas,…..je vous tue..
    Notre réponse: bientôt ta tête sur un piquet ya chleka khatrou arjel menek ya macaque!!!9erd bel 3arbi!!!

  9. « Enough is Enough », Casse toi pauv’ Con toi et ta sale famille ! La vie avec honneur ou la mort !

  10. Allah Yarham toutes des vicitmes de cette revolution
    C’est scandaleux!et inacceptable de tuer des manifesatants, quand on a le pouvoir, il ne faut pas abuser, il ya des lignes qu il ne faut pas franchir! le gouvernement est lache, la plus part des membres du governement ne partage pas les valeurs Du président, et pourtant il s’accroche à leur postes, Soyez courageux et quitter le bateaux avant que que ce soit trop tard!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s