Neuf navires ont entamé leur voyage à Gaza le samedi 22/05, en dépit des menaces israéliennes.

La plus grande tentative jamais lancée à l’initiative des groupes de soutien au niveau international pour briser le siège israélien contre la bande de Gaza, vient de démarrer.
Malgré les menaces des troupes israéliennes d’occupation, la Flotte de la Liberté a pris la mer depuis Istanbul.
Neuf navires sous la bannière de « la Flotte de la liberté », ont entamé leur voyage à Gaza ce samedi, en dépit des menaces israéliennes.
Les navires transportent 5000 tonnes de matériaux de reconstruction, des fournitures scolaires, du matériel médical et du matériel médical.
Le plus grand des neuf navires est parti d’Istanbul, en Turquie, en direction de la ville d’Antalya au sud-ouest, où deux autres navires turcs sont en attente de rejoindre le convoi.
Un rapport émotionnel à la Palestine
Anita McNaught d’Al Jazeera rapporte depuis Istanbul que la Turquie a de grands espoirs pour la flottille et que Gaza est étroitement liée à leurs cœurs.
« Cela a été une soirée très émouvante à Istanbul. La question de la bande de Gaza mobilise les Turcs plus que toute autre question » a déclaré McNaught.
« Cela a fortement imprégné la relation du gouvernement avec Israël, et beaucoup de Turcs se sentent en communauté d’esprit et avec un sens de la responsabilité vis à vis de la situation à Gaza. »
Mohammad Sawalha, vice-président de la commission internationale pour briser le siège de Gaza, l’un des organisateurs de la mission, a déclaré à Al Jazeera qu’un mouvement mondial, fait de ceux et celles qui veulent envoyer un message disant que la situation à Gaza est inacceptable, est de plus en plus puissant.
(JPG)
« Nous voulons envoyer un message à chacun que la situation à Gaza ne peut pas durer », a déclaré Sawalha.
« Personne ne peut accepter ce qui se passe actuellement à Gaza – empêcher les gens d’avoir de la nourriture et les médicaments dont ils ont besoin. C’est un crime. »
Le convoi est à l’initiative [d’organisations et d’individus] du Royaume-Uni, d’Irlande, d’Algérie, du Koweït, de la Grèce et de la Turquie, et est composé de 800 personnes de 50 nationalités différentes. Il comprend trois navires de fret et cinq bateaux de passagers.
Menaces des troupes israéliennes d’occupation
Un haut responsable israélien a mis en garde les militants que leur flottille de navires de fret comme les navires de passagers serait stoppée avant d’entrer dans Gaza.
Une déclaration du ministère des affaires étrangères d’Israël a fait savoir qu’il n’avait « aucune intention de permettre à la flottille d’accéder à la bande de Gaza », mais sans donner de précisions sur les moyens qui pourraient être utilisés pour l’arrêter.
Des représentants de six organisations, dont la Campagne européenne pour mettre fin le siège de Gaza (EGESG), ont déclaré qu’ils étaient déterminés à entrer dans la zone [maritime palestinienne] indépendamment des menaces d’Israël.
« Israël ne devrait pas se faire d’illusions. Ni ses menaces ni son intimidation ni même la violence contre nous ne nous arrêtera », a affirmé Huwaida Arraf, du Mouvement Free Gaza.
Kahel Mazen, de EGESG, a ajouté : « S’ils [les Israéliens] choisissent de recourir aux destructions et aux meurtres, notre mission restera de tenter d’ouvrir une fenêtre d’espoir pour la population de Gaza. »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s