Eric Besson n’est pas à la noce ; Je déplore d’avoir à démentir une conversion à une religion pour laquelle j’ai par ailleurs du respect

Encore une mauvaise journée pour Eric Besson. Le ministre de l’immigration a été contraint, mardi, de démentir l’information selon laquelle il allait se convertir á l’islam pour pouvoir épouser sa compagne tunisienne.

«Je déplore d’avoir à démentir une conversion à une religion pour laquelle j’ai par ailleurs du respect, je suis très attaché au caractère laïc de notre République», affirme le ministre dans un communiqué. Il indique avoir chargé son avocat«d’étudier les conditions dans lesquelles des poursuites pourraient être engagées sur le fondement de l’atteinte à la vie privée».
809962_besson.jpg
Eric Besson partage depuis quelques mois sa vie avec une jeune Tunisienne, étudiante dans une école d’art à Paris, et arrière petite fille de Wassila Bourguiba, la femme de l’ancien président Habib Bourguiba. L’islam interdit le mariage entre une musulmane et un homme qui n’a pas la même religion. des medias ont affirmé que le ministre de l’Immigration avait dû faire un voyage-éclair en Tunisie avant Noël pour voir la mère de sa compagne et s’engager à se convertir avant les noces, en juin prochain.

«Passer les médias à la kalachnikov»

Par ailleurs, mardi toujours, alors qu’il été invité sur RMC, dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin, Eric Besson aurait déclaré, alors qu’il n’était pas à l’antenne : «Sarkozy a raison: les médias il faut les passer à la kalachnikov». Cette petite phrase, lâchée dans les couloirs de la radio, avant d’entrer en studio, a été rapportée par le rédacteur en chef de la station, Christophe Jakubyszyn, sur son compte Twitter.

L’anecdote a été reprise par le site Le Post, qui a interrogé une autre journaliste de RMC. «Sur l’écran de télé, déclare cette dernière, on regardait la revue de presse de BFM, et il a lâché cette phrase en voyant les Unes des journaux. Ça a jeté un froid. Un journaliste lui a demandé pourquoi il faisait référence à Sarkozy, c’est là qu’il a rajouté : « Je plaisante »».

Selon le site du Nouvel Obs, le ministre aurait ensuite rappelé le rédacteur en chef de RMC pour lui conseiller : «Humour ! Dîtes si vous voulez que j’étais dans séquence délire et provocation ! »»

Ces deux incidents interviennent au lendemain du séminaire au cours duquel le premier ministre a clos le débat sur l’identité nationale. Ce débat voulu par le président de la République a valu à Eric Besson d’être la cible d’attaques de l’opposition, mais aussi d’être assimilé aux fréquents dérapages verbaux constatés lors des réunions.

Une réflexion au sujet de « Eric Besson n’est pas à la noce ; Je déplore d’avoir à démentir une conversion à une religion pour laquelle j’ai par ailleurs du respect »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s