Google menace de quitter la Chine après avoir été attaqué

Des hackers ont tenté via une attaque très sophistiquée d’accéder à des comptes Gmail de militants de droits de l’homme chinois. Les Etats-Unis demandent des explications à Pékin.
La sanction pourrait être lourde. Google, qui a subi une attaque informatique d’envergure en provenance de la Chine, évoque une possible cessation d’activité dans le pays.

Dans un communiqué paru hier à 15 heures (heure locale), David Drummond, le responsable juridique de Google, explique que le groupe a «détecté une attaque très sophistiquée et ciblée sur (ses) infrastructures d’entreprise en provenance de la Chine, qui ont conduit à une violation de la propriété intellectuelle».

Cette attaque concerne également «au moins» vingt autres entreprises travaillant dans de différents domaines (Internet, finance, technologie, média, chimie…). «Nous avons des preuves que le but premier de cette attaque était d’accéder à des comptes Gmail (boîtes de réception de courriels proposées par Google, NDLR), appartenant à des militants chinois des droits de l’homme», a précisé le responsable.

Dimension politique

Les Etats-Unis ont demandé dès mardi soir des explications à la Chine. «Google nous a informés de ces accusations, qui soulèvent de très graves inquiétudes», a déclaré la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton. «Nous attendons une explication du gouvernement chinois», a-t-elle poursuivi.

«Pouvoir travailler avec confiance dans le cyberespace est fondamental dans une société et une économie modernes», a fait valoir Mme Clinton.

Action immédiate chez Google

Le communiqué publié mardi est sans appel pour la Chine. Google a décidé d’arrêter immédiatement toute censure sur les résultats du moteur de recherche chinois, Google.cn, et indique qu’il réétudie actuellement la faisabilité de ses activités avec le pays. «Nous reconnaissons que ce processus pourrait bien mener à la fermeture de Google.cn, et potentiellement de nos bureaux en Chine», avertit David Drummond.

Une décision «difficile» à prendre, avec des conséquences «de taille». Quitter un marché si porteur : la Chine est le premier marché de l’Internet en terme d’utilisateurs, population massive oblige.

Toutefois, David Drummond, dans une interview sur CNBC, a assuré que les revenus issus de Google China pour le regroupe étaient «immatériels» (600 millions de dollars, selon les estimations de Morgan Stanley) et l’impact serait limité sur les comptes si Google partait vraiment de Chine. «Entrer dans la Chine n’a jamais vraiment été décidé pour son ambition financière», a-t-il ajouté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s