Tunisie: la campagne contre l’opposition continue

En ce qui concerne la liberté d’expression, les choses ne s’arrangent décidément pas en Tunisie.

Hier matin, les autorités ont empêché la réunion du secrétariat de la Commission nationale pour les libertés d’expression et d’information – un collectif de défenseurs des droits de l’homme- en arguant de ce que celle-ci ne constitue pas une association officiellement reconnue. La rencontre était pourtant prévue au siège du part At-Tajdid, une formation d’opposition légale.

Nombre d’opposants ou de militants des droits de l’homme sont soumis à un harcèlement incessant depuis les élections présidentielles de novembre. Dernière initiative en date des autorités : la ligne téléphonique et la connexion internet de Khemaïs Chammari, l’une des figures de l’opposition démocrate, est coupée depuis dimanche matin.

source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s