L’emploi, « plus grand défi » qui se pose à la Tunisie, selon le FMI

Malgré « les résultats remarquables » réalisés par son économie, « le plus grand défi » qui se pose à la Tunisie est le problème de l’emploi, surtout des diplômés de l’enseignement supérieur, a souligné vendredi le directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), Murilo Portugal, lors d’une conférence de presse à Tunis.

Estimé officiellement à près de 14% de la population active, le chômage touche de plein fouet les promus des établissements universitaires. Chaque année, 85.000 personnes arrivent sur le marché du travail pour seulement 60.000 à 65.000 postes supplémentaires.

Selon la Banque mondiale, il faudrait une croissance de l’ordre de 10% pour absorber tous les nouveaux demandeurs d’emploi, alors que ce taux a été ces dernières années en moyenne de 5% et ramené à 3% en 2009 sous l’effet de la crise mondiale.

« Beaucoup a été fait, mais beaucoup reste encore à faire », a noté le responsable du FMI qui a fait part de la disposition de son institution à développer sa coopération avec la Tunisie pour soutenir les réformes engagées ainsi que dans les domaines de la formation des cadres et de l’assistance technique avec des pays tiers. « Grâce à une politique macro-économique très saine, des mesures et des réformes structurelles bien ciblées, la Tunisie est parvenue à faire face aux effets de la crise et réduire sa dette publique », a-t-il relevé. AP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s