Délocalisations : la Chine sera-t-elle talonnée par la Tunisie ?

Le cabinet d’études, Charlie Barnhart & Associates, considère comme probable une baisse de la délocalisation de production en Chine à cause de la hausse du coût de la main-d’œuvre dans ce pays, de la hausse du prix du pétrole et d’une tendance des OEM à relocaliser les productions à proximité des marchés. Des pays comme la Tunisie, le Mexique, l’Inde, le Vietnam et l’Ukraine deviennent ainsi des destinations de productions de plus en plus compétitives aux yeux du cabinet.
Selon le site d’information « Electronique International », la délocalisation en Chine se heurte à la hausse du coût de la main-d’œuvre dans ce pays, à un courant « écologique » prônant la diminution des frais de transport et à la montée de régions concurrentes.
La remontée soudaine du coût du pétrole, l’an passé, a également, eu pour conséquence une réflexion approfondie sur les avantages et les inconvénients de la délocalisation et, en particulier, une remise à plat de l’ensemble des coûts associés à de telles opérations (prix du transport, du soutien technique sur place, des stocks tampons, et des problèmes de qualité).
Cette réflexion a entraîné un virage stratégique vers d’autres destinations plus compétitives telles que la Tunisie, le Mexique, l’Inde, le Vietnam et l’Ukraine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s