Match de qualification pour le Mondial 2010 : des ressortissants égyptiens fuient l’Algérie à cause des viole nces

L’ambiance est des plus électriques. Une centaine de ressortissants égyptiens ont quitté l’Algérie pour échapper aux violences à l’approche du match de football qui opposera mercredi à Karthoum leur équipe nationale à l’Algérie. Cette rencontre – la troisième entre les deux équipes pour les départager – est décisive : le vainqueur de mercredi obtiendra son ticket pour la Coupe du monde 2010 organisée en Afrique du Sud. Lundi après-midi, à Alger, des incidents ont éclaté : des supporteurs algériens ont saccagé une agence d’Egypt Air. Une boutique d’Orascom Télécom Algérie (OTA) a également été attaquée.

Arrivés lundi à l’aéroport du Caire, les ressortissants égyptiens qui ont fui travaillent pour des entreprises égyptiennes présentes en Algérie, comme Orascom (Télécoms) et sa filiale Djezzy ou Arab Contractors (bâtiment, travaux publics). Ayman Sayyed, un ingénieur égyptien revenu au Caire avec sa femme et sa fille, a confié à son arrivée dans la capitale égyptienne : "Dimanche soir, 400 Algériens ont assiégé l’immeuble où nous vivons avec d’autres Égyptiens, mais nous avons réussi à sortir." Ibrahim Mohannad, qui travaille comme comptable, a expliqué : "Notre maison a été assiégée par des Algériens portant des armes blanches, mais nous avons pu fuir par les toits." Selon certains témoignages, des expatriés égyptiens ont dû être regroupés dans des zones sécurisées par la police algérienne. Des informations selon lesquelles des supporteurs algériens auraient été tués samedi soir au Caire à l’issue du match Égypte-Algérie (rencontre retour) ont considérablement fait monter la tension, selon ces témoignages.

Toutefois, l’ambassadeur d’Algérie en Égypte, Abdelkader Hadjar, a démenti dimanche que des Algériens aient été tués par des supporteurs égyptiens. Convoqué lundi au ministère des Affaires étrangères égyptien, il a assuré à la presse à sa sortie que des photos montrant des supporteurs algériens morts étaient "truquées". Le ministère algérien des Affaires étrangères a aussi "formellement" démenti cette information : "À l’issue des investigations menées par l’ambassade d’Algérie au Caire auprès des autorités locales et au niveau des hôpitaux et des morgues, le ministère tient à démentir formellement ces allégations", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s