Colonisation Tunisie : un opposant appelle la France à des excuses officielles

Facebook-Logo_normalgg
La France doit des excuses officielles et des réparations à la Tunisie pour sa politique coloniale du temps du Protectorat (1881-1956), a estimé mercredi Ahmed Inoubli, chef de l’Union démocratique unioniste (UDU, opposition légale).

« Pour la mémoire des hommes et des femmes qui ont sacrifié leur vie pour cette terre, nous demandons à la France de s’excuser et de compenser le pillage de ce pays durant la colonisation », a-t-il indiqué à l’AFP.

Cette exigence sans précédent dans l’histoire de la Tunisie indépendante figurait dans le programme électoral de M. Inoubli, candidat proche du pouvoir à la présidentielle d’octobre, remportée par le président Zine El Abidine Ben Ali (89,62%).

« Ce n’était pas un slogan électoral mais une initiative fondatrice de notre parti qui vient d’entériner des mesures pour la défendre », a-t-il dit, évoquant une « démarche officielle » auprès de l’ambassade de France.

Soutien algérien et marocain

Cet avocat de 52 ans, s’est dit « surpris » par l’accueil réservé à sa demande en Tunisie et dans la région, notamment en Algérie et au Maroc, où il envisage de coordonner pour « une cause commune ».

Il affirme compter aussi sur l’adhésion des « amis » de la France en Tunisie.

« Notre demande finira par trouver une écoute en France, ce pays qui a nourri le monde de ses valeurs et principes républicains », a estimé le chef de l’UDU, formation nationaliste panarabe (9 députés).

« Il nous suffira d’avoir des excuses, la réparation ne pouvant être que symbolique », a-t-il poursuivi, considérant « la reconnaissance des crimes de la colonisation comme un droit historique légitime imprescriptible ».

« Le régime se défend par lui-même »

Cet opposant s’est défendu d’être instrumentalisé par le pouvoir dans le contexte de crispation actuelle entre Tunis et Paris sur fond de critiques sur les droits de l’Homme.

« Le régime se défend par lui-même face à certaines des associations ou personnalités françaises, nous parlons au nom du peuple », a-t-il dit, se refusant à commenter le cas très suivi en France du journaliste Taoufik Ben Brik, incarcéré depuis le 30 octobre.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Colonisation Tunisie : un opposant appelle la France à des excuses officielles »

  1. demander aux clonisateurs de rendre compte est legitime. mais ce type n’est pas credible et fait de la « boulitik »! pour le compte d’autrui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s