Un Tunisien révolutionne la robotique aux Etats-Unis

fathighorbal

Une vraie success story d’un Tunisien qui a contribué à révolutionner la technologie robotique américaine. Il s’appelle Fathi Ghorbal et ses succès lui ont valu une ascension fulgurante aux USA, où il a fait de brillantes études, suivies d’une exemplaire carrière professionnelle. Gnet vous propose de larges extraits d’un entretien passionnant qu’il a accordé au journal libanais al-Hayett

Natif de Sfax, Fathi Ghorbal était porté, dès ses études secondaires, sur les lectures scientifiques et technologiques, publiées alors dans les périodiques français. Il s’est découvert une fibre scientifique précoce, qui lui a valu une bourse d’études de l’université de Pennsylvanie aux Etats-Unis.

Le jeune prodige a alors rejoint le département de génie mécanique de l’université. Il a obtenu une licence avec mention (1985), un master de l’université de Saint-Pétersbourg (1987) et un doctorat en sciences mécaniques et robotiques de l’université de l’Illinois (1991).

Il a commencé sa vie professionnelle comme chercheur assistant auprès de l’armée américaine, et puis coordinateur auprès du laboratoire des sciences à l’université de l’Illinois. Entre 1992/94, il a travaillé en tant que chercheur à l’université fédérale des polytechniques, à Lausanne en Suisse. Il s’est, par la suite, rallié à l’université Rice à Huston au Texas, où il officie à ce jour en tant que professeur en sciences mécaniques, et directeur du laboratoire de robotique et des systèmes intelligents. Le jeune tunisien est également à la tête de l’entreprise « IT Robotics », qu’il a fondée à Huston.

Lors d’une rencontre avec le journal libanais al-Hayett, l’universitaire tunisien expatrié, ne cache pas sa passion pour la robotique, un concept qui n’a cessé de quitter le monde imaginaire pour devenir une réalité et une science à part entière, enseignée à l’université. « Cette science permet le design et la fabrication des robots, pour des fins humanistes, ménagères, médicales, spatiales, militaires, scientifiques, etc. »

Les spécialistes en robotique utilisent les systèmes d’intelligence industrielle, les sciences informatiques et de génie mécanique pour le design d’appareils programmés à des fonctions bien déterminées, a-t-il expliqué avant de relever l’intérêt grandissant que suscite la technologie robotique dans les grands pays industrialisés, en ce sens qu’elle est présente dans les différentes sphères de la vie quotidienne. « Cette discipline polarise des billions de dollars d’investissements au point que le développement robotique soit devenu un signe d’époque, un indicateur de puissance industrielle et de force concurrentielle des pays ».

Le chercheur tunisien a évoqué le cas des robots humains (Humanoid Robot) en ces termes : « il ya des robots intelligents qui présentent une grande ressemblance par rapport à l’homme…Ils bougent, parlent et comprennent les sentiments des humains. Quant à mettre au point des robots qui concurrencent l’homme dans son comportement, ses décisions, ses facultés intellectuelles, ceci créerait des problèmes éthiques et philosophiques. C’est ce qui fait que leur fabrication soit hors de portée, a fortiori qu’une compréhension totale de la physiologie du corps humain et des fonctions du cerveau, demeure difficile ».

Fathi Ghorbal a mis au point plusieurs designs de robots destinés notamment à l’industrie aéronautique, aux pipelines ainsi que des petits robots s’apparentant aux animaux et aux insectes. Il s’est enorgueilli de l’un de ses succès, « Avec un groupe d’étudiants de l’université Rice, nous avons réussi la fabrication du premier appareil indépendant et de petite taille destiné à examiner l’intérieur des pipelines, de plusieurs mètres de long. Premier du genre, ce robot baptisé « Inspector Bot » est équipé d’une source propre d’énergie, de capteurs magnétiques et électriques, de caméras vidéo numériques et fonctionne au laser et aux rayons infrarouges…Ce robot peut effectuer un diagnostic précis des érosions et des dysfonctionnements affectant les pipelines souterraines ou sous-marines…une opération qui se révèle ainsi possible, facile et peu coûteuse ».

Une autre réalisation de l’inventeur tunisien qui fait fureur consiste en ce robot qui lave les vitres des fenêtres des gratte-ciels. Il planche actuellement sur la fabrication de robots miniatures ultramodernes basés sur la nanotechnologie.
Fathi Ghorbal se prévaut d’un important capital scientifique et a été promu professeur de Chaire de la société Schlumberger de Robotique et de Mécatronique, vu sa distinction dans la fabrication de différents types de robots affectés à des usages pétroliers et gaziers.

Ce Tunisien, de grand talent, a contribué à l’instauration de ponts scientifiques entre les Etats-Unis et le monde arabe, et étudie des applications robotiques adaptées aux réalités arabes. Sa société de Huston promeut des projets dans les pays du Golfe dans les domaines énergétiques et pétroliers. Son souhait est que la robotique ne se réduise pas, à l’image des autres sciences et technologies, à un simple rêve dans notre région. D’où son intention de créer des filiales de sa société dans les pays arabes… Toute renaissance scientifique requiert, à ses yeux, des décisions politiques décisives et des initiatives éducatives favorisant l’imagination scientifique chez les étudiants.

Une réflexion au sujet de « Un Tunisien révolutionne la robotique aux Etats-Unis »

  1. Merci pour ce post. J’ai rencontre M. Ghorbel a Houston en 2004 et il est l’un des experts tunisiens vivant aux USA que je respecte beaucoup. Concernant la compagnie ItRobotics je crois qu’on doit pas negliger son associe M. Anouar Jamoussi, sfaxien aussi et un autre expert en la matiere:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s