Neuf personnes exécutées en Chine après les émeutes interethniques de juillet (Ouïgours musulmans Vs Hans) (Le Monde)

Les autorités chinoises ont procédé à l’exécution de neuf personnes condamnées à mort après les émeutes interethniques du mois de juillet dans la province chinoise du Xinjiang (dans le nord-ouest de la Chine), a annoncé, lundi, une porte-parole gouvernementale. La date exacte de ces exécutions n’a pas été précisée. Elles avaient été dénoncées le 21 octobre par la dissidente en exil Rebiya Kadeer.
Urumqi, la capitale de cette région située aux confins de l’Asie centrale et à population musulmane, a été, au début de juillet, le théâtre de violences, les pires depuis des décennies en Chine. Au moins cent quatre-vingt-dix-sept personnes avaient été tuées lors des émeutes du 5 juillet, principalement des Hans, ethnie majoritaire en Chine. Les jours suivants, ces derniers s’étaient vengés, lançant des expéditions punitives contre des Ouïgours, musulmans de langue turque.

Ces troubles avaient été immédiatement suivis de rafles massives parmi la population ouïgoure, dont des centaines de membres avaient été amenés par la police, tandis que la machine judiciaire se mettait en route. Les autorités ont accusé les « séparatistes ethniques » de ces violences, sans toutefois fournir de preuves.

chine ouighours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s