Le tireur de Fort Hood commence à parler (source le Figaro)

 

Fort Hood Shooting
Nidal Malik Hasan, placé dans le coma après la fusillade, va désormais pouvoir parler. Crédits photo : AP

 

 

Nidal Malik Hasan devrait bientôt se mettre à table. Le suspect, blessé lors de la fusillade de jeudi dans la base militaire de Fort Hood, au Texas, avait été placé dans un coma artificiel. Il s’est réveillé lundi et « parle avec l’équipe médicale », assure Maria Gellegos, porte-parole du centre médical de San-Antonio, dans lequel il est hospitalisé. Sans préciser si les enquêteurs ont pour le moment eu accès au suspect.

L’interrogatoire aura pour but de faire la lumière sur le mobile du massacre de 13 personnes. Si les enquêteurs assurent que le militaire a «agi seul», ils n’excluent pas l’hypothèse de l’attentat suicide.

De nouveaux éléments rapportés lundi par le Washington Post pourraient confirmer cette thèse. Selon le quotidien, la police examine de possibles liens entre Nidal Malik Hasan et Anwar al-Aulaqi, un imam né aux Etats-Unis que les autorités américaines présentent comme un fondamentaliste religieux proche des mouvements terroristes.

 

Un « acte héroïque » pour l’imam al-Aulaqi

 

En 2001, le militaire musulman fréquentait la mosquée Dar al-Hijrah de Falls Church, dans la banlieue de Washington, en même temps que cet imam. Ce dernier aurait eu des liens avec des responsables d’al-Qaida, dont deux des terroristes du 11 septembre 2001.

Dans un message publié ce lundi sur son site internet, l’imam Aulaqui, installé depuis 2002 au Yémen, a jugé que le militaire américain avait commis un «acte héroïque» lors de la fusillade de Fort Hood.

La presse américaine rapporte également un incident qui a eu lieu mi-août. Un militaire de retour d’Irak, du nom de John Van de Walker, avait rayé la carrosserie de la voiture de Nidal Malik Hasan et arraché un auto-collant proclamant «Allah est amour». Le psychiatre avait ensuite porté plainte.

Selon sa famille, il se plaignait d’être victime de harcèlement au sein de l’armée du fait de sa confession musulmane et redoutait d’être prochainement envoyé en Afghanistan. Il cherchait à quitter l’armée et tentait de négocier le remboursement de ses frais d’études.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s