Mohamed 6 occupe la 7ème position des rois les plus riches du monde, avec une fortune estimée à 2.5 milliard de dollars, selon le magazine américain Forbes.

Le roi marocain est classé 7ème sur une quinzaine de familles royales les plus fortunées du monde. Forbes a révélé également les dépenses engagées pour les 12 palais du roi, soit un million de dollars par jour.

Dans un article intitulé « le roi du désert », Forbes a expliqué la hausse de la fortune du roi par le fait que le Maroc a le monopole des exportations du phosphate, en ce sens qu’il recèle la moitié des réserves mondiales. Quelque 28 millions de roches phosphatées ont été extraites l’année dernière, hissant le Royaume chérifien au rang du troisième producteur dans le monde après la Chine et les Etats-Unis.

Le magazine ajoute que le phosphate est un créneau juteux, indiquant que l’office chérifien du phosphate a réalisé des bénéfices nets de 2.8 milliards de dollars l’année dernière, soit neuf fois plus que l’année d’avant et ce grâce à l’ascension des cours mondiaux du phosphate.

Malgré cela, le roi Mohamed 6 n’évoque le phosphate que très rarement, et préfère parler d’autres questions sociales progressistes telles que les droits de la femme et le niveau de vie etc. Il a ainsi fait adopter une loi sur la famille conférant aux femmes de plus grands pouvoirs. Il a, également, lancé une initiative de 6 milliards de dollars pour la construction de logements destinés aux familles démunies.

Selon Forbes, Mohamed 6 devrait prendre davantage de galons de richesse grâce à la rareté de sa précieuse pierre de phosphate. Il a ainsi tenu la dragée haute aux autres rois et monarques qui s’assoient sur de grosses fortunes pétrolières. Sa fortune dépasse ainsi la fortune de l’émir du Qatar et est six fois supérieure à celle de l’émir du Koweït. Il a, de surcroît, laissé derrière lui les fortunes du prince de Monaco Albert 2, de la reine de Grande Bretagne Elisabeth 2 et de la reine de Hollande Béatrix.

Le roi thaïlandais décroche le titre du roi le plus riche du monde avec une fortune estimée à 30 milliards de dollars, dépassant le roi de Brunei, 20 milliards de dollars, alors que cheikh Khalifa Ben Zayed al-thani vient en troisième position avec une fortune de 18 milliards de dollars.

Excepté Mohamed 6, 2009 était une mauvaise année pour les rois, a fait observer le magazine, qui ont vu leur fortune globale régresser de 22 milliards de dollars. Le plus grand perdant est Mohamed Ben Rached al-Maktoum, qui préside aux destinées de Dubai, dont la fortune est passée de 18 milliards de dollars à 12 milliards de dollars en l’espace d’une année.

source

About these ads